Ut Pictura Poesis

du 12 mars au 11 avril 2020

Marion Bataillard, Marius Pons de Vincent, Maximilien Pellet

Ut Pictura Poesis est une célèbre citation qui remonte à l’Antiquité. Dans son Art poétique, Horace disait : « La poésie est comme la peinture » (v. 361). Un paragone qui invite le poète à comparer son œuvre à celui du peintre, et qui connaît un grand succès à partir de la Renaissance. 

Cette exposition collective fait dialoguer les travaux de Marion Bataillard, Maximilien Pellet et Marius Pons de Vincent. Trois façons d’appréhender le médium de la peinture, qui ont pour point d’orgue cette surface que chaque artiste expérimente différemment. 

Marion Bataillard travaille à huis clos dans le calme de son atelier, à partir de modèles vivants, ou sur le motif. Dans ses compositions construites avec rigueur, relevant à la fois du registre intérieur et intime, l’artiste peint ce qui gravite autour d’elle. Pour chacune d’elles, un souci du détail manifeste et une recherche picturale permanente.

Marius Pons de Vincent travaille la peinture sous verre, qui devient le sujet de différents motifs qu’il décline : le vol, les figures grotesques… En parallèle, il expérimente les chutes de tissus sur lesquelles il prend pour motif, comme une mise en abyme, le support même de son œuvre : le chiffon.

Maximilien Pellet convoque les techniques anciennes pour donner à ses motifs un caractère brut et ornemental (enduit, faïence, sérigraphie). Son choix questionne les grands récits muraux primitifs. Les origines de la création, d’une part. Les arts décoratifs, d’autre part. Autant de figures archétypales qui rappellent les premières fulgurances de l’esprit lors du processus créatif.     

Consulter le dossier de presse